Sans titre

 

 

 

L'Agence éditoriale du Tourisme, des Voyages
et des déplacementsprofessionnels

Voyage d'affaires, Mice, transport aérien, Economie - Destinations

 

 

 

 

 

 

Ecritéo - 1 rue de la Ferme - 60240 Vaudancourt - 09 84 45 27 06 - infos(at)ecriteo.com

Embrouille aérienne à Carcassonne : le contrôleur du ciel était parti


Étonnante affaire que celle relatée par le quotidien la Dépêche du midi et qui a vu un avion de Ryanair détourné vers Perpignan. A l’origine du problème : une tour de contrôle fermée.



Si les premiers commentaires ont mis en cause un peu rapidement le contrôleur aérien qui, ayant terminé son travail, était parti normalement, on sait aujourd’hui que - contrairement aux affirmations de Ryanair- aucune information sur le retard de l’appareil n’avait été communiquée aux autorités aéroportuaires. Pour la Préfecture de l’Aude, «Si les retards sont fréquents, ils sont pris en charge à partir du moment où l’information est transmise assez tôt aux autorités aériennes». A l’image de beaucoup d’aéroports de province, le contrôle aérien est assuré à Carcassonne de 8 heures à 20 heures et répond à des règles très strictes de durée du travail, pour éviter tout accident lié à la fatigue. Ryanair, qui a très largement communiqué sur ce qu’elle considérait comme «une désertion de poste», n’a pas répondu pour l’instant aux déclarations de Benoit Huber, le directeur du cabinet du préfet de l’Aude.