Sans titre

 

 

 

L'Agence éditoriale du Tourisme, des Voyages
et des déplacementsprofessionnels

Voyage d'affaires, Mice, transport aérien, Economie - Destinations

 

 

 

 

 

 

Ecritéo - 1 rue de la Ferme - 60240 Vaudancourt - 09 84 45 27 06 - infos(at)ecriteo.com

Introspection tunisienne


La Tunisie est en plein examen de conscience : victime d’une baisse de fréquentation de la part des européens, elle tient du 8 au 10 Mai son habituel salon du MIT, Marché Méditerranéen International du Tourisme. Et fait à cette occasion une véritable introspection !



Djerba, Monastir, Tozeur, les destinations tunisiennes ont plutôt bonne presse en France et les chiffres du CETO, l'association française des tours- opérateurs, montrent que le nombre de touristes français en Tunisie a augmenté de 3,8% l’an dernier. En revanche, la fréquentation par les autres marchés stratégiques pour la Tunisie a baissé en 2007 et le recul se poursuit en ce début d’année: moins-5,4% pour les touristes allemands au 1er trimestre 2008, recul de 12,1% pour les anglais, et baisse de fréquentation de 3,5% par les Italiens. A la baisse également, les marchés hollandais (-12,2%) et autrichien (-20,3%). Ces baisses sont inquiétantes pour l’administration du tourisme qui a commandé un rapport pour identifier de près les ponts faibles et forts du tourisme tunisien sur l’Allemagne, l’Angleterre et l’Italie, afin d’y voir plus clair. S’il aboutit à des réponses concrètes, ce rapport pourra être également intéressant pour les touristes Français qui apprécient, certes, la Tunisie mais avec une image de tourisme de masse et bon marché qui ne fait pas toujours les affaires des Tunisiens eux mêmes.
Pour redorer son blason et améliorer sa rentabilité, la Tunisie parie depuis plusieurs années sur la Thalasso, un créneau sur laquelle elle a réussi à s’imposer. Mais la concurrence est rude et les critiques nombreuses sur la qualité du produit. Une rencontre entre la représentation de l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT) à Paris et les différents TO spécialisés dans la thalasso a pointé, en avril, le bradage des prix des cures et l’hygiène de certains centres. Là encore une étude est menée pour essayer de normaliser les offres et identifier les mauvais joueurs. Il reste à voir quelle sera la réponse concrète apportée aux problèmes soulevés. En tous cas, on ne pourra pas dire que la Tunisie ne fait pas l’effort d’essayer de s’améliorer.

Annie Fave
af@ecriteo.com