Sans titre

 

 

 

L'Agence éditoriale du Tourisme, des Voyages
et des déplacementsprofessionnels

Voyage d'affaires, Mice, transport aérien, Economie - Destinations

 

 

 

 

 

 

Ecritéo - 1 rue de la Ferme - 60240 Vaudancourt - 09 84 45 27 06 - infos(at)ecriteo.com

L'Egypte des découvertes


L'Egypte réserve toujours des découvertes aux archéologues qui se penchent sur son sable : un sarcophage vient de voir le jour à Saqqara, et une tête géante de pharaon découverte à Louxor.



L'Egypte des découvertes
Une équipe d'archéologues français a découvert un sarcophage abritant la dépouille d!une reine de la VIe dynastie, jusqu'alors inconnue. Identifiée comme « Bahnou », celle qui pourrait être l'épouse de Pepi 1er ou de Pepi 2ème reposait dans la nécropole de Saqqara. Qualifié de très rare par les archéologues, le sarcophage de granit rose comporte un couvercle de basalte noir. La chambre funéraire a probablement été pillée vers 2200 avant J-C : seules quelques bandelettes, des fragments osseux et des morceaux de poteries ont été retrouvés.
A Louxor, c'est une tête géante en granit rouge du pharaon Amenhotep III, vieille de 3000 ans, qui a été découverte sur le site de son temple funéraire à Louxor. Elle se trouvait initialement sur une grande statue représentant le roi debout avec les bras croisés et tenant les insignes royaux. "La tête découverte est intacte et fait 2,5 mètres de haut", a précisé le chef des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass. "C'est un chefd'oeuvre d'une grande qualité artistique, un portrait du roi avec des traits sculptés très fins et pleins de jeunesse", a-t-il précisé. Amenhotep III, qui a régné sur l'Egypte entre 1390 et 1352 avant JC, était le père d'Akhenaton, "le pharaon hérétique" considéré comme un précurseur du monothéisme parce qu'il a tenté d'imposer le culte exclusif d'Aton.