Sans titre

 

 

 

L'Agence éditoriale du Tourisme, des Voyages
et des déplacementsprofessionnels

Voyage d'affaires, Mice, transport aérien, Economie - Destinations

 

 

 

 

 

 

Ecritéo - 1 rue de la Ferme - 60240 Vaudancourt - 09 84 45 27 06 - infos(at)ecriteo.com

L’aéroport de Lyon grandit, pour accuillir low-cost



La traditionnelle pose de la première pierre a eu lieu lundi sur le nouveau Terminal 3 de l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry. Les responsables du site entendent réaménager rapidement le bâtiment existant, et y relier un "satellite d’embarquement". Objectif : accroître sa capacité pour répondre à la demande des compagnies low cost, EasyJet en tête.



L’aéroport de Lyon grandit, pour accuillir low-cost
Le bâtiment actuel du Terminal 3 avait été mis en service en 2008, pour permettre l’implantation d’une base EasyJet sur le site Lyon-Saint Exupéry. L’an dernier, le trafic low cost a augmenté de 10%. L’heure est donc à l’adaptation, pour accueillir cet afflux de passagers. Un réaménagement du bâtiment actuel permettra une mise en service rapide, dès début 2012. La première phase de construction du nouveau Terminal 3 à services simplifiés permettra de doubler la capacité d’accueil des passagers low cost, pour atteindre 3 millions de voyageurs. Un «satellite d’embarquement» de 5000 m² verra le jour, relié au bâtiment principal par une galerie sous-terraine, sous le passage des avions. Il comprendra un niveau «départ» au niveau des avions et un niveau «arrivée», semi-enterré, ainsi que deux salles d’embarquement extensibles, et 500 m² de commerces.
A l’horizon 2016, le Terminal 3 sera directement relié au Terminal 1, créant un nouvel espace commun de 15000 m², dont 4 000 m² de boutiques et services. A terme, les responsables de l'aéroport prévoient ainsi de porter la capacité globale de l'aéroport à 12.5 millions de voyageurs.