Sans titre

 

 

 

L'Agence éditoriale du Tourisme, des Voyages
et des déplacementsprofessionnels

Voyage d'affaires, Mice, transport aérien, Economie - Destinations

 

 

 

 

 

 

Ecritéo - 1 rue de la Ferme - 60240 Vaudancourt - 09 84 45 27 06 - infos(at)ecriteo.com

Nouvelle taxe aérienne en Allemagne : «La pire espèce d'irresponsabilité politique»


Le secteur du transport aérien a vivement réagi à l'annonce d’une nouvelle taxe de départ en Allemagne, qui pèsera de près d’un milliard d'euros chaque année sur l'aviation civile. Une taxe présentée comme une initiative environnementale, très fortement contestée par le président de l’Association internationale du transport aérien, Giovanni Bisignani.



"Il s'agit de la pire espèce d'irresponsabilité politique. C’est une levée d’argent par un gouvernement qui n‘en a plus. La peindre en vert ajoute l’insulte à l'injure. Les dommages économiques que cela va causer ne seront en rien avantageux pour l’environnement", a déclaré Giovanni Bisignani, président de l‘IATA, devant les dirigeants de l'industrie réunis à Berlin pour la 66ème sommet annuelle de l‘association.

L’IATA estime que le problème de la réduction de l’impact environnemental du transport aérien doit être appréhendé de façon globale, et ne sera pas réglé par la mise en place d’impôts régionaux. «Si le Chancelier est concerné par l’aviation et le changement climatique, il devrait se concentrer pour trouver une solution globale et coordonnée», a déclaré l’IATA dans un communiqué.

L’annonce de cette nouvelle taxe est faite alors même que les prévisions pour les transporteurs européens sont dans le rouge pour cette année, avec une prévision anticipée de 2,8 milliards de pertes en 2010 et une croissance parmi les plus faibles du monde. «Cette taxe est un coup dur pour une industrie et une économie fragile. Et c'est un coup de pied dans les dents pour les voyageurs au moment où ils peuvent le moins se le permettre», conclut Giovanni Bisignani.