Sans titre

 

 

 

L'Agence éditoriale du Tourisme, des Voyages
et des déplacementsprofessionnels

Voyage d'affaires, Mice, transport aérien, Economie - Destinations

 

 

 

 

 

 

Ecritéo - 1 rue de la Ferme - 60240 Vaudancourt - 09 84 45 27 06 - infos(at)ecriteo.com

Pipi payant : le nouveau créneau de Ryanair


Il ne s’agit pas d’un poisson d’avril en retard ni d’une des habituelles plaisanteries médiatiques de la compagnie : Ryanair a annoncé que les toilettes deviendront payantes dans ses avions. Pour la compagnie, ce n’est pas une question d’argent, mais plutôt une volonté de faire évoluer le comportement des voyageurs. Évoluer vers quoi ? Personne ne sait.



C'était au départ une plaisanterie, cela devient une réalité. Le PDG de la compagnie, Michael O’Leary, avait déjà évoqué cette idée en plaisantant lors d’une émission de télévision britannique. Aujourd’hui la démarche est lancée, Ryanair ayant déjà demandé à Boeing de repenser ses appareils et installer des systèmes de verrouillage à pièces sur les toilettes. Il n’y aurait donc plus qu’un seul cabinet par avion, avec une entrée facturée à environ un euro. Pour la compagnie, cette nouvelle mesure grotesque n’est en aucun cas mise en place pour gagner de l’argent: la compagnie veut «changer le comportement des passagers, pour qu’ils aillent aux toilettes avant et après le vol. Cela permettra de libérer de la place pour permettre à plus de gens de voyager moins cher», selon un porte-parole. Nous vous avions posé la question il y a quelques mois dans notre sondage quotidien : "Accepteriez-vous d'aller aux toilettes avant d'embarquer dans un avion ?", sur 234 votants, vous étiez 90,6 % à dire non, sans appel. Seuls 9,4 % avaient répondu pourquoi pas !
Réaction à chaud d'un passager : "il faudra désormais aller pisser contre la porte faute de monnaie" !

Enfin, dernière invention de la compagnie : les bagages enregistrés coutent désormais 5 euros plus cher pendant la saison d'été... Soit 20 € au lieu de 15. Mais promis : "juste pendant l'été". On peut toujours y croire.