Sans titre

 

 

 

L'Agence éditoriale du Tourisme, des Voyages
et des déplacementsprofessionnels

Voyage d'affaires, Mice, transport aérien, Economie - Destinations

 

 

 

 

 

 

Ecritéo - 1 rue de la Ferme - 60240 Vaudancourt - 09 84 45 27 06 - infos(at)ecriteo.com

Plus jamais tranquille !




« Salut, t'es où ? Bien rentrée ? Les gamins sont sages ? », les échanges sur nos téléphones portables ne se limitent maintenant plus à des propos indispensables échangés en promenant le chien : figurez vous qu'Air France fait sa révolution technologique. On peut désormais téléphoner dans ses avions.

photo iStock Luis Pedrosa
photo iStock Luis Pedrosa
Important, le portable. Utile pour garder le contact avec sa tribu, recevoir les informations de son entreprise, joindre son patron, parler à toute heure à son amoureux… La croissance des ventes de mobiles prouve s'il en était besoin que le téléphone est désormais au fond de la poche de chacun, même si le budget communication des familles s'en trouve ainsi considérablement gonflé. Sauf que la politesse et la confidentialité ne s'achètent pas avec l'abonnement, et il n'est pas rare, dans le métro, de voir un wagon entier se retourner sur une scène de ménage téléphonique. Et très gênant de déjeuner avec la sonnerie permanente du voisin de table excité et over-booké. Quand cela ne sonne pas au cinéma ou au théâtre.
L'avion, dans tout cela, passait pour un havre de tranquillité, mais la mauvaise nouvelle est tombée ce mercredi sur nos mails. Air France, après avoir testé pendant 3 mois le transfert de sms en vol, passe à la vitesse supérieure : « Compte tenu des retours positifs de la clientèle depuis le début de l'expérimentation, les passagers ont désormais la possibilité d'émettre et de recevoir des appels vocaux. ». Pour avoir accès au service , il suffit que les passagers aient accès aux communications internationales avec appel et réception en roaming. Les coûts d'utilisation de ce service sont ensuite facturés par l'opérateur selon les procédures habituelles.
Gasp ! Finie la tranquillité, mon patron va pouvoir me poursuivre en vol ! Finie la douce somnolence, même pour un court déplacement, le téléphone de mon voisin va sonner ! Y aura t-il le conseil des hôtesses de passer en mode vibreur et de se glisser discrètement dans les toilettes pour y poursuivre la conversation ?? Et comment expliquer fermement aux passagers qu'il faut éteindre les portables au décollage et à l'atterrissage quand ils sont autorisés en altitude : il va falloir, comme pour les mp3, un flic derrière chaque irresponsable…
Petite consolation : les avions ne peuvent recevoir, pour l'heure, que 6 appels simultanés. Sur 300 passagers, je pourrais encore expliquer à Chef que j'étais injoignable, lignes saturées…..

Annie Fave

Edito publié le 3.4.8 par www.vacancespratiques.com